Perte et fracas, Jonathan Tropper

perte et fracas jonathan tropper.jpg

Résumé éditeur :

J'avais une femme. Elle s'appelait Hailey. Aujourd'hui, elle est morte. Et je suis mort aussi.

Doug a 29 ans et il est veuf. Depuis deux ans. Depuis que l'avion dans lequel voyageait Hailey a explosé en plein vol. Et depuis, Doug se noie dans l'autoapitoiement comme dans le Jack Daniel's.
Jusqu'à ce que sa petite famille débarque en force. Son beau fils, Russ, en conflit avec l'humanité entière. Sa jumelle, enceinte, qui décide de s'installer chez lui. Et sa plus jeune sœur, qui s'apprête à épouser l'ex-meilleur ami de Doug... rencontré à l'enterrement de Hailey ! Sans oublier son père, qui commence à perdre la tête et lui demande régulièrement des nouvelles de sa femme, ou encore sa voisine qui s'obstine à lui susurrer des mots cochons à l'oreille... Et que dire de ses allures d'écrivain ténébreux qui lui attirent les faveurs de la gent féminine et des grands éditeurs, grâce à sa chronique hebdomadaire "Comment parler à un veuf" qui a fait de lui une star !
Qu'il le veuille ou non, plus question de se couper des autres. Pourtant, ce n'est que lorsque Russ est précipité dans les pires ennuis que Doug reprend réellement les choses en main. Et son retour à la vie ne se fera pas sans perte et fracas...


Avis des lecteurs :

Sur fond de fresque familiale plus ou moins complexe, Tropper met en scène un jeune veuf qui commence tout juste à essayer de se remettre de la mort de sa femme. Perte et fracas est une comédie sympathique et divertissante, aux personnages drôles et émouvants. Doug est d’un cynisme délectable, sa sœur d’une excentricité adorable... Tous les personnages ont leurs particularités. Beaucoup de vérité dans leurs choix et leur caractère. L’histoire est davantage une anecdote - comment Doug se relance dans la vie après un an de deuil et d’oubli de soi. Un vrai plaisir à la lecture. Je recommande !
— Indra / La Petite Bouquinerie