Americanah, Chimamanda Ngozi Adichie

Résumé éditeur :

« En descendant de l’avion à Lagos, j’ai eu l’impression d’avoir cessé d’être noire. » 
Ifemelu quitte le Nigeria pour aller faire ses études à Philadelphie. Jeune et inexpérimentée, elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de continent, lorsque soudainement la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés?
De son ton irrévérencieux, Chimamanda Ngozi Adichie fait valser le politiquement correct et les clichés sur la race ou le statut d’immigrant, et parcourt trois continents d’un pas vif et puissant.

americanah chimamanda ngozi adichie.jpg

Avis des lecteurs :

Lecture absolument géniale ! (...)
Le personnage de Ifemelu est d’une perfection et d’une maîtrise délicieuses. Le roman est prenant, précis, d’une écriture fluide et de haut niveau. Il y a un côté découverte/apprentissage, couplé à du descriptif dosé avec justesse ainsi qu’un aspect politico/socio qui donne du poids à l’histoire (via le blog tenu par Ifem, notamment), un objectif sous-jacent mais pas secondaire.
J’ai complètement adhéré au récit, aux personnages, aux prises de position, à la psychologie d’Ifemelu, femme complètement ancrée dans son époque.
Bref, c’est un véritable coup de cœur littéraire. Enfin !
— Indra / La Petite Bouquinerie