Confession, Richard Montanari

 
IMG_4448.JPG
 

Ce n'est pas vraiment le thriller renversant auquel je m'attendais (au vu, notamment, de l'engouement qu'il a pu susciter) mais c'est un roman dans lequel on plonge très facilement et qui se lit sans ennui ! Un bon thriller qui amène le lecteur jusqu'à la dernière page par la force de la curiosité.
Il contient tous les éléments que j'apprécie dans un thriller made in usa : l'ambiance d'une petite ville nord-américaine qui a son lot d'histoires sombres, des meurtres aux desseins un peu mystiques, un flic qui replonge dans son enfance marquée par un événement trouble, une histoire de famille au lourd passé.
Il y a, pour moi, deux très bons points qui font de Confession une lecture agréable, conséquente mais légère (parfait pour une belle semaine de vacances) : les changements de point de vue entre les différents personnages qui donnent beaucoup de rythme à la lecture + la résolution de l'enquête qui se fait progressivement mais qui n'essaie jamais d'être trop complexe.

C'est le 9e tome de la série Jessica Balzano et Kevin Byrne mais je n'ai lu aucun des tomes précédents et ça n'a pas gêné ma lecture. En revanche, j'ai très envie d'en apprendre plus sur les deux personnages... et de lire davantage de romans situés à Philadelphie !

Résumé :

Lorsqu’on est flic trop longtemps dans la même ville, toutes les rues mènent à des souvenirs que l’on préférerait oublier. Chaque nouveau meurtre vous en rappelle un autre.
L’obsession n’est jamais loin.
Pour Kevin Byrne, inspecteur des homicides à Philadelphie, le traumatisme originel a eu lieu en 1976. Encore adolescent dans le quartier défavorisé de Devil’s Pocket, il a été impliqué de près dans un meurtre jamais résolu.
La fin de l’innocence pour Byrne.
Quarante ans plus tard, une affaire de meurtres en série le ramène à Devil’s Pocket, à ses amis d’alors, à ce passé qu’il a essayé, en vain, d’oublier.
Bientôt, le voile va se lever sur des secrets, des mensonges et une vérité qu’il aurait peut-être mieux valu ne jamais connaître.

Confession (Shutter Man), Richard Montanari
Traduit par Fabrice Pointeau
445 pages / Cherche Midi pour la présente édition (2018)
(publié en poche chez Pocket)